Galleria degli Uffizi

C’est Francesco I (1541-1587) à avoir créé une galerie d’art au deuxième étage du “Palazzo degli Uffiizi” pour pouvoir admirer, en se promenant, un recueil de peintures, sculptures et tapisseries de la collection de la “Casa Medici”. Après les évènements de restauration, de modernisation et d’adaptation, aujourd’hui la “Galleria degli Uffizi” est une des plus célèbre au monde: une collection qui compte des milliers d’œuvres provenant d’un passé riche en créativité et d’une fervente fantaisie artistique. La “Galleria degli Uffizi” représente le symbole de la vocation au collectionnisme et au mécénat des seigneur de la ville, des hommes illustres qui l’ont vécus. Une partie de la collection est le fruit des commissions des comités des arts et métiers qui permirent ces échanges commerciaux, culturels et artistiques et qui ont fait de Florence une des capitales mondiales de l’art. Les autres œuvres proviennent de dons diplomatiques, de dépouillement d’antiques couvents et d’héritages dynastiques.

Ce sera la dernière représentante de la maison Médicis, Anna Maria Luisa, à rendre la “Galleria” un bien public et inaliénable, l’ayant cédée aux « Lorena » à condition que la Galleria resterait un lieu ouvert au public. Aujourd’hui la “Galleria degli Uffizi” se présente comme un précieux héritage d’un passé aux mille aspects et d’une infinie créativité qui a rendus Florence un lieu de rencontres et d’échanges pour les plus importants artistes italiens et étrangers.

L’entrée des “Uffizi” est sur le coté Est du “piazzale degli Uffizi”.
À partir du guichet on accède à “l’Aula di San Pier Scheraggio”, nef central de l’église antique survécu après sa destruction pour élargir la “via della Ninna”. Aujourd’hui c’est un espace d’exposition riche de décoration datant de l’époque romaine e médiévale parmi les restes de fresques historique-religieuses de Andrea del Castagno. En retournant au guichet on trouve l’accès à le “ Scalone Vasariano” qui conduit au premier étage.

Après un grand hall, se trouve l’accès aux salles d’expositions et consultations du “Gabinetto dei Disegni e Stampe”: une riche collection de dessins et instruments d’études d’artistes comme Leonard d Vinci, Michel-Ange, Pontormo, Vasari et autres.
La collection fait partie des plus grandes et importantes au monde et ses origines sont très antiques ; elle fut commencée par Lorenzo Médicis et continuée par ses successeurs. Aujourd’hui, malheureusement, on ne peut le visiter à part pour des motifs liées aux études. Voisins sont la riche Bibliothèque et les espaces réservés aux expositions temporaires.

A partir du hall d’entrée on accède à de grands escaliers qui conduisent au deuxième étage où la “Galleria degli Uffizi” se compose de trois couloirs.

Primo Corridoio

Dans le porche d’entrée de la “Galleria degli Uffizi” sont exposées des sculptures datant de l’époque romaine appartenant à la collection des Médicis: calques et copies qui font d’antichambre au musée. Le premier couloir accueille les pièces destinées à l’exposition chronologique du XIIIème, XIVème, XVème et XVIème siècle.

Tout au long du périmètre, le couloir accueille la collection des Médicis de bustes et sculptures disposés à intervalles réguliers, à mesure d’une statue et de deux bustes. Les voûtes sont décorées de fresques représentants de grotesques figures animales, monstres fantastiques, satires, hauts faits et exploits des Médicis. Tout le long des murs, sous les voûtes, sont disposés les portraits d’hommes célèbres (série récente) et régnants de tout le monde.

Le parcours du musée s’ouvre avec les premières salles destinées à l’art du XIIème et XIVème siècle : des retables représentent Majestés, Sainte Vierge et images sacrées aux multiples dimensions. Images sacrées auxquelles Giotto, Cimabue, Duccio di Buoninsegna ont consacré leur art et qui évoque une grande charge de spiritualité et forts sentiments religieux. Le XIVème siècle florentin et siennois est représenté par les œuvres de Bernardo Daddi et Andrea et Jacopo di Cione (salles 3-4).

Les salles 5 et 6 sont dédiées au Gotique internationale dans les représentations chromatiques et narratives de Lorenzo Monaco et Agnolo Gaddi: auteurs et interprètes des premières années du XVème siècle florentin. De nouveaux courants artistiques marquent le début de la Renaissance: couronnement de la Vergine di Beato Angelico, Bataille de San Romano di Paolo Uccello, portrait des ducs de Urbino di Piero della Francesca (salle 7) ce sont seulement peu d’exemple.

Les œuvres d’artistes comme Filippo Lippi et Antonio del Pollaiolo racontent exploits héroïques et scènes religieuses (salle 9). Le plus attendus par les visiteurs est sûrement l’espace d’exposition réservé aux chefs-d’œuvre de Botticelli: les nombreuses œuvres exposées démontrent l’évolution artistique de l’auteur et son amour pour allégories mythologiques, Primavera, Naissance de Venus et le mysticisme religieux, Madonna della Melagrana, Incoronazione della Vergine.

La Renaissance est célébrée par des peintures à grands effets de Leonard, Perugino, Signorelli et autres importants auteurs (salle 15)

La Tribuna, lieu d’antiques fastes dynastiques, accueille le XVIème siècle florentin: les portraits des Médicis de Pontormo, les teintes fortes et décidées du Rouge Florentin dominent les murs au rouge héraldique. Une série de pièces communicantes accueille les œuvres d’art allemandes du XVème et XVIème siècle et la peinture lombarde et émilienne: scènes féeriques chargée de drame qui évoquent des récits mythologiques et minutieux paysages flamants (salle 19-23)

Secondo corridoio

Sul secondo corridoio della Galleria degli Uffizi si apre una sola sala, quella delle Miniature; voluta da Ferdinando I perché vi fossero riposti i gioielli di famiglia. Oggi ospita una ricca collezione di miniature italiane e straniere della famiglia più celebre della Firenze di tutti i tempi. La volta adiacente riproduce un pergolato fiorito e animato da uccelli.

Dans le deuxième couloir de la Galleria degli Uffizi s’ouvre une seule salle, celle des Miniatures; voulue par Ferdinando I pour pouvoir y disposer les bijoux appartenant à la famille. Aujourd’hui cette salle accueille une précieuse collection de miniatures italiennes et étrangères de la famille plus célèbre de la Florence de tout temps. La voûte adjacente reproduit une « pergola » fleurie et animée d’oiseaux.

Les voûtes successives sont décorées avec d’étranges images d’animaux, satires et par la famille des Médicis. Tout le long du couloir sont disposée des sculptures romaines et portraits de souverains du monde entier. Tout le long des loges il y a de grandes fenêtres vitrées d’où il est possible être charmer par un panorama qui enchante le spectateur dérobé par les vues antiques et actuelles de la ville de Florence: cartes postales vivantes défilent sous le regard enthousiaste de celui qui observe l’harmonie du passage de collines et la gaité composée des rues et des pont élégants de Florence.

Troisième couloir

Le parcours de la “Galleria degli Uffizi” reprends dans les salles 25 et 26 qui accueille les peintres florentins du XVIème siècle. Ce qui capture l’attention du visiteur c’est le TondoDoni qui ce dit être l’unique table achevée par Michel-Ange : une famille sacrée qui a fait du grand artiste un précurseur et un model pour les descendants, grâce à ces formes plastiques et couleurs vivaces.

Le XVIème siècle à Florence est marqué par les portraits et Sainte Vierge aux poses souples de Raphaël et par l’art sacré de Andrea del Sarto. Le Pontormo et le Rouge Florentin introduisent un maniérisme dramatique: couleurs fortes, scènes irréelles et tragiques qui suscitent des émotions fortes. Tiziano est représenté comme le plus illustre exposent de l’art vénitien du XVIème siècle (salle 28).

Les pièces suivantes accueillent des exemples de la peinture italienne dans l’Europe du XVIème siècle: le maniérisme dans les personnages mythologiques et sacrés de Tintoretto, la fantaisie chromatique de Barocci, et le fort irréalisme de El Greco. La peinture de Rubens et des artistes du XVIIème siècle européen comme Antonie Van Dyck et Suttermans, influents portraitistes de la cours, semble cueillir, à travers les sourires et les regards, les pensées plus cachées et vivantes des personnages peints (salle 42).

Le recueil de peinture, à ce moment du parcours, laisse place a la salle intitulée regina Niobe: une collection de sculptures qui évoquent la forte passion de la femme qui tente de protéger ses enfants de la colère funeste d’Apollon et Diane, qui lancent sur ses fils des flèches mortelles. Les reliques romaines entourent le visiteur dérobé par un sentiment d’amour qui provient de l’expression dramatique des visages représentés (salle 42). Récemment la salle Caravaggio a été rouverte : le naturalisme de l’artiste apparaît dans toute sa franchise expressive.

Le XVIIème siècle européen se caractérise par les peintures de Rembrandt, auteur hollandais célèbre pour ses portraits officiels et ses paysages réalistes. La dernière partie de la « Galleria degli Uffizi » est réservée aux peintures du XVIIème siècle : vues et panorama de Venise de la peinture de Canaletto et les couleurs pâles de Rosalba Carriera, évoquent la délicate harmonie d’une grande saison picturale (salle 44). A côté de cette dernière salle d’exposition se trouve l’accès au bar et à la terrasse de la “Galleria degli Uffizi” d’où il est possible admirer d’autres chefs-d’œuvre de la ville : la Tour d’Amalfo di Cambio qui domine le Palais Vecchio et, plus loin, la Coupole de Brunelleschi.

En cas d’exposition le prix du billet peut subir une augmentation

Adresse: Loggiato degli Uffizi, 6 - Florence

Billet: 8,50 €

Réductions: en cas d’exposition le billet pourra subir une augmentation -

Horaires d’ouverture: Du lundi au vendredi 8h15/18h50; samedi dimanche et jours fériés 8h15/18h50

Fermeture: Lundi

Telephone: (00 39)055/2388651