Itinéraires

Visiter Florence et profiter de toutes ses merveilles demande un séjour d’au mois trois semaines. Si vous ne disposé pas d’autant de temps, cette session vous offre un série d’itinéraires à travers les zones plus connues de la ville, où, pour chacune d’entre elles, il sera possible dédié une journée. Si vous disposé de temps supplémentaire, vous pourrez explorer la ville en cherchant d’en cueillir l’atmosphère. Par sa structure et ses dimensions, Florence est une ville qui s’adapte bien pour être parcourue à pied. Florence panoramique avec vues sur les monuments et sur les collines, les parcs, les jardins, et les forteresses en plein cœur de la ville. Les rues de l’artisanat et les marchés. Les promenades Oltrarno pour découvrir l’esprit plus authentique de la ville entre œnothèques et tavernes. Le David de Michel-Ange, les reliques de Galilée. Et enfin les locaux de tendance et les fêtes sur les places.

ITINERAIRE HISTORIQUE

Cet itinéraire offre un parcours qui s’articule de la Place du Duomo à la Place de la Signoria, entre les palais datant de la Renaissance et les chefs-d’œuvre gardés dans la Galerie des Uffizi et dans le Palais Pitti.

  • Place de la Signoria (une des places plus belle d’Italie, dominée par le majestueux Palais Vecchio ou de la Signoria, une structure d’une masse forte et austère, voulue comme siège des Priori delle Arti), la Loge des Lanzi et du « Biancone », la Fontaine di Nettuno (de Neptune).
  • Place degli Uffizi (qui accueille le fameux Palais degliUffizi, avec ses recueils artistiques célèbres dans tout le monde) la visite du couloir Vasariano, la visite du Pont Vecchioet l’Arno.
  • Le centre de Florence, s’étend de la Place du Duomo jusqu’à la Place S. Giovanni. Sur les deux places se dresse le plus important complexe monumentale religieux de Florence, formé du Battistero, du Duomoet du Campanile.
  • L’église de San Lorenzo et le marché adjacent, les Chapelles Médicéennes et Place SS. Annunziata.
  • Santa Maria Novella et le Cenacolo del Ghirladaio, les rues de la grande mode et vue sur le pont Vecchio. Palais Pitti et la Galerie Palatina, le Jardin de Boboli et Santa Croce, Panthéon de la ville
ITINERAIRE ROMANTIQUE

Cet itinéraire offre un voyage tout au long des lieux dans lesquels vécurent les histoires d’amour plus célèbres du passé. Le Ponte Vecchio L’histoire de ce pont est liée à un jeune noble florentin qui vécut au début du XIIIème siècle : Buondelmonte de’ Buondelmonti, jeune qui fut tué parce qu’il avait commis un péché d’amour.

  • L’Eglise de Dante
    On raconte que devant cette église Dante rencontra pour la première fois Beatrice et il en tomba amoureux. L’église est très antique (elle date de 1032) et à l’intérieur est enterrée Beatrice Portinari.
  • Arche Dei Pizzicotti
    Le dimanche, les jeunes gens restaient dans ce passage serré et attendaient que les jeunes filles passent par là, pour aller et retourner de la Messe de l’Eglise de Santa Trinita. L’arche n’existe plus.
  • Santa Maria Degli Angeli e la Rotonda Brunelleschi
    L’extraordinaire séjour en Italie, en 1709, de Frédéric IV, roi de Danemark, était à l’origine très romantique: rencontrer à nouveau Maria Maddelana Trenta, amour jamais oublié par le roi danois. Il se connurent en 1692 à Lucques (Lucca), mais les deux amants ne purent se marier, car la raison d’état imposait que le souverain ne pouvait pas épouser une catholique. Frédéric retourna dans sa patrie et se maria et Maria Maddelena se renferma dans un couvent à Florence : après dix-sept ans le souverain retourna lui rendre visite. Ce fut ainsi que Frédéric, une fois devenu roi, voulut retourner en Toscane revoir l’aimée jamais oubliée. Le couvent en question était celui camaldule de S. Maria degli Angeli, supprimé en 1810. La célèbre rotonde (aujourd’hui Faculté linguistique de l’Université de Florence) a été projetée par les Brunelleschi.
  • Salle d’Eleonora dans le Palais Vecchio
    Elle a été faite décorer par Cosme I pour sa bien aimée épouse EleonoradaToledo, avec histoires de femmes importantes et vertueuses : le Sabines, Pénélope, Gualdrada ; ce sont les pièces de l’appartement de la grande-duchesse, qui font parties du parcours du musée du Palais Vecchio. Un parcours dédié à l’amour, qui propose des lieux romantiques de la ville de Florence, avec panoramas.
  • Cour du Palais Vecchio
    Dans la cour on peut admirer des fresques représentants des vues de ville autrichiennes, faites peindre par Cosme I à l’occasion du mariage de son fils Francesco avec Giovanna d’Austria, pour que Giovanna puisse se sentir à son aise en terre étrangère.
  • Basilique de Santa Croce
    En 1777 se produisit à Florence une rencontre fondamentale pour la vie de Vittorio Alfieri: il connut, en faite, Luisa Stolberg, comtesse d’Albany. Luisa Stolberg tenait à Florence un célèbre et fréquenté salon littéraire. Naquit un rapport qu’Alfieri maintiendra jusqu’à sa mort et qui mit fin à ses inquiétudes amoureuses.
  • Bellosguardo
    Dans la ville Torricella demeura quelques mois le poète Ugo Foscolo, qui là composa les vers du poème « Les Grâces » (1813) qui dédia à sa bien aimée Quirina Mocenni Magiotti.
  • Villa Porziuncola et Villa La Capponcina Gabriele D’Annunzio vécut à Florence entre 1989 et 1909 et eut une relation avec l’actrice Eleonora Duse. Ici il écrivit « Le Feu », livre publié en 1900 avec l’autorisation d’Eleonora Duse, dans lequel il décrivait cette relation très passionnel.
  • Palais Pitti
    Comme lieux romantiques peuvent être considérés le Jardin de Boboli, en particulier le Jardin del Cavaliere, la Grotte de Buontalenti, avec sa statue de Thésée et Hélène et la Venus de Giambologna.
ITINERAIRE ARTISANAL

Florence est une ville qui se vante d’un prestigieux artisanat artistique, grâce surtout à la présence d’antiques boutiques artisanes d’autrefois. Cet itinéraire vous mène à connaître une autre Florence, pas celle des musées, des églises ou des monuments artistiques, mais celle de l’Oltrarno et des métiers antiques. L’Oltrarno est un vieux quartier populaire, c’est un labyrinthe de boutiques de maîtres artisans et de petites entreprises où le travail manuel est à la base de chaque travail. C’est un vrai patrimoine de tradition. Il est conseillé de parcourir cet itinéraire à pied, pour pouvoir cueillir chaque nuance de ce prestigieux quartier florentin.